BIENVENUE

La stèle

Stèle déposée dans les années 1970 par l'association des anciennes internées.

« … mais il est de ces étrangers qui, en raison de leurs antécédents judiciaires ou de leur activité dangereuse pour la sécurité nationale ne peuvent, sans péril pour l’ordre public, jouir de cette liberté encore trop grande que leur conserve l’assignation à résidence. Aussi est-il apparu indispensable de diriger cette catégorie d’étrangers vers des centres spéciaux où elle fera l’objet de la surveillance permanente que justifient leurs infractions répétées aux règles de l’hospitalité. » unpetit clic

Extrait du préambule du décret-loi du 12 novembre 1938 relatif à la situation des étrangers et à la police des étrangers, à l’origine de la création du camp de Rieucros le 14 janvier 1939.

"RECHERCHE POUR LES FAMILLES - L'association a établi une liste d'environ 1000 interné-e-s au camp de Rieucros avec les cotes d'archives. Nous contacter si vous souhaitez des renseignements".

 

"FAMILY TRACING - The Association has drawn up a list of about one thousand internees with archival accession numbers. If you require further information, do not hesitate to get in touch with us".

Le 14 janvier 1939 est ouvert le camp de Rieucros près de Mende. Pourtant ce n’est pas encore la guerre ni la Retirada. Des hommes puis des femmes (à partir d’octobre) y sont enfermés sans procès, sur simple décision administrative. C’était sous le gouvernement de Daladier, c’était sous la IIIe République ; les internés furent ensuite à la merci du gouvernement du maréchal Pétain et des nazis.

 

Un an au camp
Comme une suspecte
Pourtant, j’étais toujours correcte.
Je suis une étrangère
Une simple ménagère
Mon homme est prestataire
En Algérie –v’là ma vie.
Maintenant, quelle chance, c’est décidé
On me redonne ma liberté
Comme prime pour bonne conduite.
Jamais punie, jamais en fuite
Je respectais tout et entier
Les lois du saint Fil barbelé.

 

Premières strophes du poème composé par Marina Strasde le 10 novembre 1940, de Mechtild GILZMER dans Camp de femmes. Chroniques d'internées. Rieucros et Brens 1939-1944, Paris, autrement, 2000.

Le rocher

Rocher sculpté dit "rocher des espagnols" réalisé probablement par un interné allemand, Walter Gierke, pour célébrer le 150e anniversaire de la Révolution française.