Journée du patrimoine au camp de Rieucros

15 septembre 2018


 

jep2018

 

C’est en nombre que sont venus les amoureux du patrimoine sur le site du camp de Rieucros près de Mende. Pourtant ce n’était pas la visite la plus simple : de ce camp ouvert sous la IIIe République de Daladier il ne reste presque rien. Rien qui puisse témoigner qu’ici furent enfermé-e-s plus de 1000 personnes, hommes puis femmes avec des enfants, de 27 nationalités différentes, des plus jeunes aux plus âgées. Rien qui puisse révéler que 33 femmes enfermées là finirent leur vie à Auschwitz, livrées par le gouvernement de Vichy aux nazis. Rien qui puisse dire que camp de Rieucros avait été pour elle un maillon de la chaîne d’extermination. C’est pourquoi en plus des panneaux posés par l’association « Pour le Souvenir du camp Rieucros », celle-ci a proposé ce samedi 15 septembre une visite guidée des lieux. 83 personnes se sont déplacées faisant de cette animation un succès et encourageant ainsi l’association à continuer son travail de mémoire.

La journée s’est terminée par une pièce de théâtre de Bernadète Bidaude consacrée à l’histoire lumineuse de la maternité d’Elne durant la même guerre. La pièce était offerte par la conteuse en l’honneur d’Angelita Bettini et Arlette Baéna, anciennes internées du camp, disparues il y a un an. L’organisation était conjointe entre l’association « Dans mon jardin j’ai rencontré » et « Pour le Souvenir du camp Rieucros ». L’échange vivant et enrichissant avec B. BIdaude dans ce jardin a clôt la journée.