Inauguration du camp de Rivesaltes

le 16 octobre 2015

Notre association a eu deux invitations pour l’inauguration du mémorial de Rivesaltes. Ce sont Nicole et Mado qui nous ont représenté.

 

IMG_2631



IMG_2656

 


Cinq décennies après sa fermeture, le Premier ministre Manuel Valls a inauguré le musée-mémorial du camp de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), où échouèrent près de 60 000 Espagnols, juifs, tziganes et harkis, un lieu de mémoires "enfouies" qui entend résonner avec les migrants du XXIe siècle. L'historien Serge Klarsfeld l'a appelé le "Drancy du Sud". Nicole et Mado ont vécu des moments très forts. Mêlées à une foule, de longs moments d’attente avant de rentrer dans le Mémorial leur ont donné l’occasion d’échanger avec des personnes d’horizons divers : des fils et filles de Républicains espagnols, des enfants de familles harkis qui ont été “hébergés” (mot officiel utilisé à l’époque et souvent repris aujourd’hui) et des personnes juives. Juste un fait d’histoire à propos des juifs, entre le 11 août 1942 et le 20 octobre 42, 9 convois sont partis de Rivesaltes et ont permis le transfert de 2289 juifs pour l’essentiel assassinés à Auschwitz-Birkenau. Le nombre de rescapés connus en 1945 : 84 donc 2205 sont morts en déportation. Trois discours ont ouvert cette inauguration : Hermeline Malherbe sénatrice des P-O, Damien Alary président du CR et Manuel Valls premier ministre. Ils ont tous insisté sur la portée pédagogique du Mémorial et ils ont tous rendu un vibrant hommage à Christian Bourquin à qui on doit le sauvetage du camp de Rivesaltes et l’existence de ce Mémorial. Nos représentantes ont eu l’opportunité de pouvoir donner à chaque autorité régionale et nationale (Ségolène Neuville, Carole Delga, H.Malherbe, Najat Vallaud – Belkacem, Jean-Marc Todeschini ...) un tract sur le camp de Rieucros.